Synchronicités

Tarots et synchronicités sont fortement liés. En effet, si on s’en tient à la définition de Jung, une synchronicité, c’est « une occurrence simultanée d’événements, sans lien de causalité entre eux et qui prend du sens pour un observateur. » C’est bien de cela qu’il s’agit quand on interprète un tirage de tarot.

Livres parlant de Synchronicités

J-M Lhôte – Histoire du hasard en Occident (2012)
En partant de l’Antiquité jusqu’à nos jours, l’auteur analyse l’évolution de la notion de hasard dans notre société occidentale. Il questionne ainsi les notions de causalité, de divination, de destin, de libre-arbitre, de probabilités, de jeu… en regard de l’évolution de la pensée dans la société. Intéressant.

Vadim Zeland – Transurfing (2010)
Une méthode pratique pour appliquer la loi de l’attraction. Les « balanciers » nous attirent pour que nous pensions comme eux et canalisent notre énergie à leur profit. Nous devons être positifs et passer du contrôle à l’observation, car le jugement, le mécontentement, l’envie, l’adoration, le mépris, la culpabilité… modifient le champ énergétique et nous affaiblissent.

Dr. Philippe Guillemant – La Route du Temps (2010)
L’auteur explique les synchronicités par sa « Théorie de la double causalité ». Au-delà de la causalité « classique », nos intentions causent des effets dans le futur qui deviennent les futures causes d’un effet dans le présent. Les synchronicités nous aident à trouver un chemin permettant à notre futur d’être conforme à nos intentions. Un livre interpellant, liant les synchronicités à la loi de l’attraction.

Céline Menguy – Ces hasards qui n’existent pas (2009)
L’auteur commence par un balayage du concept de hasard dans la littérature. Elle considère les synchronicités comme une preuve de notre connexion à l’univers et n’y cherche pas obligatoirement un sens. Elle nous encourage à « déposer les valises de nos parents », qui ne nous appartiennent pas. Un livre plein d’optimisme face aux circonstances, qui peuvent nous paraître parfois défavorables dans un premier temps, car « La vie a le sens de l’humour. »

Esther et Jerry Hicks – La Loi de l’Attraction (2008)
Un complément idéal à la vidéo « Le Secret ». La loi de l’attraction décryptée et expliquée, avec pleins de conseils judicieux. Pour n’en citer qu’un seul : « Définir précisément ce que l’on veut, mais ne pas imposer la façon pour y arriver. » Etre dans la clarté, puis dans le lâcher-prise. L’univers « conspirera » alors à notre réussite.

Vidéo – Le Secret (2006)
Une vidéo présentant au grand public la « Loi de l’attraction », qui nous permet transformer nos désirs en réalités concrètes. Si on parvient à laisser de côté le style très américain et le fait que la majorité des témoignages parlent d’argent, le contenu est pertinent et particulièrement convainquant.

Gregg Braden – La Divine Matrice (2006)
En partant de quelques expériences de base de la physique quantique, l’auteur explique que la vie influence la matière, que ce qui a été en contact reste à jamais en contact et que nos émotions influencent la forme de l’ADN. Au travers de 20 clefs de « création consciente », il nous montre que ce sont nos émotions et notre imagination qui façonnent le monde dans lequel nous vivons, ce qui explique sans doute les synchronicités. Une lecture essentielle.

Ervin Laszlo – Science et Champ Akashique (2004)
Analyse la cosmologie, la physique quantique, la biologie, l’humanité et la conscience pour en arriver à constater la cohérence du tout. L’interconnexion entre les êtres et les choses se fait dans un « champ akashique » ou tout est information et où les expériences se transmettent de génération en génération. Je ne conseille pas le tome 2, qui, à mon sens, n’apporte rien de fondamentalement différent.

Dr. Deepak Chopra – Le Livre des Coïncidences (2004)
Pour être en paix, une partie de nous doit rester en observateur de nos pensées et de nos actes. C’est ce que l’auteur appelle « le témoin silencieux », qui est, d’après lui, à la source de toute synchronicité. Cet observateur nous permet en effet de nous connecter à la conscience du monde. Un livre référence si on s’intéresse aux synchronicités ou à la loi de l’attraction.

Dominique Bourdin – Ces étranges coïncidences (2004)
Le livre présente différentes théories qui expliquent l’émergence des synchronicités. Dans une approche, ni matérialiste, ni déterministe, l’auteur considère qu’elles sont « au service du sens. » Toute rencontre est utile et nous permet de nous connaître mieux. Si nous désirons une vie harmonieuse, nous devons être « responsables de nos besoins » et « écouter nos émotions », car « les solutions sont en nous, pas à l’extérieur. » De nombreux conseils pour tirer parti au mieux des synchronicités.

Dr. Melvin Morse – La Divine Connexion (2002)
L’univers stocke de l’information dans les champs morphiques, auxquels tout organisme vivant peut se connecter. Ceci explique par exemple le fait que l’on garde la mémoire de certains faits lors d’une NDE avec encéphalogramme plat, que nous avons des « souvenirs » de nos vies antérieures, que nous pouvons communiquer avec des « fantômes » … De nombreux conseils pour rester en bonne santé et devenir des « transformés » pleinement conscient de notre « mission de vie. »

Jean-François Vézina – Les hasards nécessaires (2001)
Une réflexion intéressante sur les synchronicités, nourrie par la littérature (Camus, Kundera), le cinéma (Bunuel), la philosophie (Schopenhauer), la sagesse antique (Yi King, Tao) … Ajoute la notion de « tension psychique » et de « chaos » qui favorisent l’émergence de synchronicités. Dans la foulée de Jung, il nous parle d’archétypes, de symboles, de symptômes, et nous encourage à prendre notre vie en mains, à réaliser notre « Soi ».

Rupert Sheldrake – L’âme de la nature (2001)
La vision mécaniste de la nature « façonnée pour l’homme » s’est révélée destructrice. Seule la vision animiste, (Gaïa est un être vivant), est porteuse de sens et d’espoir. Les synchronicités nous font redécouvrir le sens du sacré. Les champs morphogéniques gardent des traces de toutes nos actions et expliquent l’instinct et les comportements de groupe chez les animaux et quelquefois chez les humains.

James Redfield – La Prophétie des Andes (1993)
Un des tous premiers romans s’appuyant sur la notion de synchronicité. Même si la légèreté de style lié à son statut de « best-seller » peut éloigner certaines personnes, ce livre a permis au grand public de découvrir des notions fondamentales comme, par exemple, l’énergie amenée ou prise par les personnes de notre entourage.

D. Bohm et D. Peat – La Conscience et l’Univers (1990)
Jadis inspirée par une vision holistique reliant l’homme à l’univers, la science va aujourd’hui vers la fragmentation et ne peut plus résoudre des problèmes plus globaux. Le hasard seul ne permet pas d’expliquer l’émergence « spontanée » de formes de vie complexes. Il doit y avoir eu une « intention » et une « synchronicité » entre les différentes adaptations. Des domaines aussi différents que la religion, la physique, la biologie, la pensée, l’art… sont désormais différents éclairages d’une même réalité.

Hubert Reeves… – La synchronicité, l’âme et la science (1984)
Dans la synchronicité, la distinction intérieur-extérieur disparaît : les événements extérieurs se comportent comme s’ils faisaient partie de notre psyché. Dans la physique quantique, il n’est plus possible d’exclure l’observateur qui fait partie intégrante de l’expérience. Le passage à la position verticale de l’homme implique des centaines d’adaptation simultanées, qu’il est peu scientifique d’attribuer au hasard… Passionnant !

Fritjof Capra – Le Tao de la Physique (1975)
La relativité a supprimé la notion de temps et d’espace absolus : le temps dépend de la vitesse de l’individu et l’espace est « déformé » par la matière. La physique quantique a supprimé les notions de matière solide (la position des électrons est « probabiliste »), de causalité et de description « hors observateur ». En croisant ces réflexions scientifiques avec les principaux textes sacrés (hindouisme, bouddhisme, confucianisme, taoïsme…), l’auteur conclut à l’interdépendance de toutes choses. A lire absolument.

C. G. Jung – Synchronicité et Paracelsica (1952)
Alors qu’il avait découvert les « synchronicités » longtemps auparavant, Jung aura attendu d’avoir un âge respectable avant d’expliciter le concept dans un livre. Un document essentiel pour qui veut comprendre en profondeur ce phénomène, même s’il ne convient pas comme entrée en matière, étant donné son style scientifique et parfois difficilement abordable pour un néophyte.


>>> Consultez également mes autres lectures.

ConférencesAteliers « Tarots »Connaissance de SoiConsultationsPlusieurs tarologuesCafés Tarots
LecturesAgendaContactInscriptions
Numéro SIRET : 848 134 821 000 18 (Tarot Prendeignes – Grand Figeac)